L’INAO vient de reconnaitre Pic Saint Loup en AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) pour ses vins rouges et rosés. C’est une belle reconnaissance pour ces vignerons, désireux de faire valoir leur excellence, leur savoir-faire et leur différence au sein de la famille de l’AOC Languedoc.

Pour Régis Valentin, président du syndicat des vignerons du Pic Saint Loup, « c’est une reconnaissance méritée pour cette appellation historique qui existe depuis 60 ans et un beau symbole pour les vignerons dont les vignobles viennent d’être durement touchés par la grêle. »

Dominée par le pic Saint-Loup et le Causse de l’Hortus, l’appellation Pic Saint Loup se situe à 30 kilomètres de Montpellier. L’aire d’appellation s’étend sur 17 communes. L’influence du climat continental qui se mêle à celle du climat méditerranéen, associé à une belle palette de sols et de reliefs, façonne les vins de Pic Saint Loup. Syrah, grenache et mourvèdre sont destinés majoritairement à la production de vins rouges (90%) et de vins rosés (10%).

Vers une hiérarchisation de l’appellation
La publication du décret au Journal officiel scellera l’officialisation de cette distinction. Mais les vignerons de Pic Saint Loup n’ont pas l’intention de s’arrêter là. « Nous allons pouvoir attaquer le second tome de notre histoire avec deux nouveaux chantiers: engager un travail sur nos blancs pour, demain, les faire reconnaître en AOC et aller plus loin dans la hiérarchisation de notre appellation pour sortir, d’ici 10 à 15 ans, un premier Cru », explique Régis Valentin.

L’appellation Pic Saint Loup en quelques chiffres :
– Nombre de producteurs: 60 domaines dont 3 caves coopératives
– Production annuelle: 40 000 hl
– Rendement moyen: 38 à 40 hl/ha
– Aire de production: 17 communes (Les Matelles, Saint-Gély-du-Fesc, Le Triadou, Saint-Jean-de-Cuculles, Cazevieille, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Valflaunès, Corconne, Sauteyrargues, Lauret, Claret, Fontanès, Sainte-Croix-de-Quintillargues, Vacquières, Assas, Guzargues, Brouzet-lès-Quissac).