Selon les estimations publiées par l’OIV, la production mondiale de vin atteindra 275,7 millions d’hectolitres (Mhl) en 2015, une hausse de 2% par rapport à 2014.

production-mondiale-vin
Sur le podium, l’Italie reprend le rang de premier producteur mondial (48,9 Mhl, +10% par rapport à 2014), suivi par la France (47,4 Mhl, +1% par rapport à 2014) et l’Espagne (36,7 Mhl, + 4% par rapport à 2014). Pour ces trois pays, les chiffres de production sont légèrement supérieurs à leur moyenne habituelle.

Le reste de l’Europe s’inscrit également dans cette tendance haussière. Le Portugal et la Roumanie annoncent respectivement des prévisions à 6,7 et 4,1 Mhl (soit +8% et +9% par rapport à 2014). La Bulgarie retrouve un niveau de production conforme à son potentiel après une très faible récolte en 2014. A contrario, une légère baisse de production est enregistrée en Allemagne (8,8 Mhl, -4% par rapport à 2014) et une baisse plus consistante en Grèce (2,7 Mhl, – 9% par rapport à 2014).

Pour la seconde année consécutive, les Etats-Unis enregistrent un niveau de production élevé (22,1 Mhl), sans cependant atteindre les volumes de 2013.

Dans l’hémisphère sud on observe des évolutions contrastées. Le Chili établit un nouveau record avec 12,9 Mhl, soit + 22,6% par rapport à 2014. Au contraire l’Argentine enregistre en 2015 un recul important avec 13,4 Mhl vinifiés (-12,1% par rapport à 2014). Enfin, l’Afrique du Sud maintient son niveau de 2014 avec une production de 11,3 Mhl.