L’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin a présenté hier les chiffres et le bilan de l’année 2015 pour la viticulture mondiale.

Diminution du vignoble mondial
C’est principalement en Chine et en Nouvelle-Zélande que les vignobles continuent de croître. En revanche, le vignoble européen continue de baisser légèrement (moins 26 000 hectares entre 2014 et 2015). L’Espagne reste largement en tête pour les surfaces cultivées avec plus d’un million d’hectares (1,021 million ha) devant la Chine (0,82 million ha) et la France (0,78 million ha).

Production mondiale de vin en hausse 12%
La production mondiale de vins (hors jus et moûts) a été relativement forte en 2015. Elle s’élève à 274,4 Miohl*, soit +5,8 Miohl par rapport à la production 2014. Avec une croissance de 12% par rapport à l’année précédente, l’Italie est le premier producteur mondial (49,5 Miohl), suivi par la France (47,5 Miohl) et l’Espagne (37,2 Miohl). Les Etats-Unis enregistrent pour la troisième année consécutive un niveau de production élevé (22,1 Miohl).
Dans l’hémisphère sud, la production (hors jus et moûts) recule en Argentine (13,4 Miohl), augmente au Chili (12,9 Miohl) et reste stable en Australie (11,9 Miohl).
La production diminue légèrement en Afrique du Sud (11,2 Miohl) ainsi qu’en Chine (11,0 Miohl).
Concernant les premières estimations de récolte 2016 dans l’hémisphère sud, les volumes sont plus faibles qu’en 2015 à l’exception de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Légère hausse de la consommation
La consommation mondiale de vin en 2015 est évaluée à 240 Miohl soit une légère progression (+0,9 Miohl) par rapport à l’année précédente. Elle est stable depuis le début de la crise économique et financière de 2008. Les Etats-Unis avec 31 Miohl confirment leur position de premier consommateur mondial. La consommation est relativement stable en Italie (20,5 Miohl) et en Espagne (10 Miohl) et continue de s’effriter en France (27,2 Miohl) par rapport à celle de 2014. Le niveau de consommation en Chine est estimé à 16 Miohl, soit une légère augmentation (+ 0,5 Miohl) par rapport à 2014.

Des échanges internationaux en croissance
En 2015, les échanges mondiaux de vin ont augmenté de 1,8 % en volume (104,3 Miohl) et surtout en valeur de 10,6 % (28,3 milliards d’euros) par rapport à 2014.

Détails et chiffres complets à télécharger ici
Source : OIV
*Miohl : millions d’hectolitres